Réseau cinéma en écoles supérieures d'art

Par Serge Le Squer et Cédric Vincent pour l'ESADTPM, en collaboration avec les écoles supérieures d'art d'Aix-en-Provence, d'Angers, de Marseille et de Valence-Grenoble

Réseau cinéma en écoles supérieures d'art : avec l’aide à l'expérimentation et au développement de programme de recherche du Ministère de la Culture et de la Communication (DGCA) pour les années 2016-2017, 2017-2018 en vue de la constitution progressive d'un programme de recherche.

Le cinéma est enseigné dans de nombreuses écoles d’art mais les enseignants de l’image en mouvement se trouvent souvent isolés. Le réseau cherche à les rapprocher sur la base d’affinités existantes (démarches et interrogations) dans le but de mutualiser les ressources et d’approfondir les interrogations partagées. quelle est la place prise par le cinéma ces dernières années au sein des écoles d’art ?

Le programme de recherche a débuté en 2015-2016 avec les rencontres Ghost Dance (9 écoles) aux Laboratoires d’Aubervilliers en janvier 2015, qui repensaient les formes du colloque par le cinéma et le séminaire Qu’est-ce qu’un espace blanc ? Figure de l’absent (5 écoles) à La Compagnie en mars 2016 à marseille, organisé par le réseau cinéma en partenariat avec le FID Marseille autour de l’exposition Made in Algeria. Généalogie d’un territoire du MuCeM.

Les recherches des deux années à venir (2016-2018) portent sur les collections d’ethnologie et des musées d’histoire naturelle des villes du réseau dans la perspective d’associer une démarche cinématographique à un travail d’analyse et d’enquête sur ces objets. Les musées d’ethnologie et d’histoire naturelle font partie des pierres angulaires pour la construction d’une modernité occidentale, dont les implications eurocentrées, genrées et racialisées ont amplement été discutées et critiquées ces dernières décennies. Il s’agit de comprendre l’ampleur de ces histoires dont les effets continuent à agir dans les sociétés contemporaines, et de réfléchir à des procédés cinématographiques permettant de défaire, d’outrepasser, de contourner les conséquences pernicieuses de leur permanence incontestée.