ESADTPM : École Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée

Par délibération de son Conseil d’Administration en juillet 2014, l’École Supérieure d’Art est devenue l’École Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée (ESADTPM) mettant ainsi l’accent sur les deux axes de la formation supérieure artistique proposée par l’établissement.

Auteur : olivier pastor TPM
Copyright : olivier pastor TPM

Les beaux-arts de Toulon

École Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée

Qu’est-ce qu’une école supérieure d’art, que propose l’ESADTPM, et à quoi conduit-elle ?

 

Une école supérieure d’art est un lieu de formation d’enseignement supérieure public conduisant les étudiants vers des diplômes de licence ayant l’intitulé Diplôme National d’Art, et vers des diplômes de Master portant l’intitulé Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique.

 

L’ESADTPM conduit au DNA Art, au DNA Design, au DNSEP Art, et a co-créé un diplôme en cotutelle avec le département Ingémédia de l’Université de Toulon, la Licence Professionnelle Technologie du Son et de l’Image. Les cursus sont en tous points parallèles et créent des passerelles avec ceux de l’université, validés et accrédités par les mêmes organismes, le Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCERES) et le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER). S’est ajouté comme instance d’évaluation et d’accréditation relavant du ministère de la Culture, le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Artistique et Culturelle (CNESERAC).

 

Accompagnement, formation, encadrement et stages

 

La spécificité des formations des écoles supérieures d’art est d’accompagner les étudiants avec des professionnels, artistes, designers, scénographes, écrivains, et des théoriciens, afin de penser et construire, en trois ans pour le premier cycle et cinq ans pour le deuxième cycle, leur projet personnel : inventer leur avenir et leur métier, acquérir une polyvalence technique et conceptuelle, ainsi qu’une capacité d’adaptation à l’évolution de notre société, sont les objectifs que nous donnons aux étudiants.

Les partenariats professionnels sont également une des clés de la réussite aux diplômes et de leur insertion dans le monde du travail. Par des stages, des rencontres et de nombreuses collaborations, nos étudiants se confrontent à leur futur environnement professionnel, leur ouvrant des parcours aussi variés que la création artistique, le design, le design d’aménagement, la médiation artistique et culturelle, la régie artistique, la communication, le graphisme, l’illustration, la photographie, la vidéo, la décoration, la scénographie, l’enseignement, l’audiovisuel, l’écriture…

Tout au long de leurs cursus, les étudiants font l’apprentissage de techniques diverses, du dessin au montage de films, en passant par la gravure, la sérigraphie, ou la performance, grâce à l’enseignement de leurs trente professeurs permanents et aux interventions de plus d’une trentaine d’artistes, de designers et de spécialistes, historiens, anthropologues, sociologues, critiques, écrivains… Ces apprentissages techniques et intellectuels permettent aux étudiants de choisir à partir de la 3e année le ou les champs plus particuliers de leurs recherches, avant de se concentrer sur un projet de recherche artistique singulier en 2e cycle. L’ouverture à des disciplines des sciences humaines qui interrogent les modèles historiques, anthropologiques ou philosophiques enrichit la capacité de l’étudiant à se saisir des enjeux de notre société et à questionner la place de l’art.

 

Voyages d'études, expositions et professionnalisation

 

À côté des deux piliers que sont les connaissances théoriques et l’apprentissage des pratiques, nous proposons dans nos formations une éducation du regard, transversale à l’ensemble de leurs activités : les visites de musées, de centre d’art, de collectionneurs et d’ateliers d’artistes, les voyages d’études aux biennales de Venise d’art et d’architecture, à la Documenta de Kassel ou à la Biennale de Lyon, pour n’en citer que quelques-uns, se conjuguent à l’approche de l’accrochage et de la mise en espace de leurs travaux afin de préparer les étudiants aux diplômes et à leurs futures activités professionnelles. Les bilans semestriels s’articulent avec des accrochages plus informels où étudiants et professeurs échangent sur le travail des premiers.

Dans cette perspective, ont été renforcées les expositions monographiques des diplômés, des expositions de groupe et des expositions thématiques portées au sein du programme pédagogique. L’école dispose d’une galerie de 60 m2 au cœur de la ville ancienne de Toulon, dans un quartier consacré à l’art accueillant à proximité de la rue Pierre Sémart, rue des arts, une partie de nos partenaires toulonnais, la galerie l’Axolotl, la Maison de la Photographie, l’espace d’artistes le Metaxu et le Port des Créateurs.

Désormais l’école dispose en plus, en son sein, d’un espace d’exposition de 300 m2, le Grand Hall des Beaux-Arts, et d’un espace atypique, la Galerie des Balcons. Après les expositions bisannuelles des diplômés au Musée d’Art de Toulon ou à l’Hôtel des Arts, c’est à la Galerie du Canon, nouveau lieu d’expositions de la Métropole, que seront présentée chaque année chacune des promotions des DNSEP.

 

Parallèlement, un programme de professionnalisation autour des questions de relations aux professionnels (book de travail, entretiens, candidatures aux résidences, etc.), des conditions statutaires professionnelles est proposé de la 3e à la 5e années. Un accompagnement des diplômés a aussi été mis en place afin de suivre pendant trois années les étudiants sortis de l’école, leur permettre d’accéder à nos ateliers techniques, et à partir de 2021 de participer à des projets identifiés, dans le cadre de la recherche ou d’un workshop avec un artiste invité.

 

Se former aux cotés d'artistes d'envergure

 

Depuis 2016 l’ESADTPM a mis en place un programme singulier de résidence annuelle pédagogique offrant à un artiste d’envergure international de préparer un projet spécifique avec un groupe d’étudiants. En 2016-2017, Fabrice Hyber a ouvert la voie avec un C’Hyber Rally, Vittorio Santoro a poursuivi en 2017-2018 par la création d’un journal intitulé Le Spectateur Aveugle…, puis en 2018 et 2019, Anita Molinero et Moussa Sarr ont imaginé des interventions directement incluses dans la pédagogie.

À partir de 2021, un nouveau format de résidence annuelle sera proposé en juillet dans le cadre d’une Summer Art Academy ouverte à la fois aux étudiants de 2e cycle, aux diplômés de l’école et aux artistes. Le premier artiste sera Raphaël Barontini.

 

 

Étudier à l'étranger ou venir étudier à l'ESADTPM grâce à ERASMUS+

 

Au-delà de ces personnalités, l’ESADTPM offre aussi à ses étudiants une dimension internationale par l’ouverture vers l’Europe, en particulier comme signataire de la charte ERSAMUS+. L’ESADTPM est signataire de la Charte ERASMUS+ 2014-2020 et s’est engagé pour être signataire de la nouvelle Charte ERASMUS+ 2021-2027. Cette charte s’inscrit dans une stratégie internationale tournée d’une part vers les pays européens de la Méditerranée, les pays du Maghreb et de la Méditerranée Orientale, et d’autre part vers l’Europe continentale et centrale. Ce nouveau programme propose des séjours d’un semestre ou plus courts selon la nouvelle formule de mobilité mixte.

 

 

Des diplômés Lauréats dans des rencontres professionnelles internationales

 

L’ESADTPM est aussi partenaire du Start Point Prize, prix consacré aux diplômés des écoles supérieures d’art de l’Union Européenne. La sélection est organisée parmi les diplômés de l’année de 34 écoles supérieures d’art dont certaines parmi les plus prestigieuses (Royal College of Art de Londres, Hochschule für Grafik und Buchkunst de Leipzig, Gerrit Rietveld Academy d’Amsterdam…). Zagros Mehrkian, diplômé de l’ESADTPM a été le lauréat 2018.

 

L’ESADTPM est également partenaire privilégié du festival Design Parade en proposant depuis 2015 pour chacune de ses éditions une exposition conçue et organisée par les étudiants du cursus design sous l’autorité de leurs enseignants. Cette dynamique double de professionnalisation et de positionnement international au cœur du territoire de Toulon Provence Méditerranée a vu un ancien diplômé de l’école, Gregory Granados, être nommé lauréat Design Parade 2019.

 

D’autres anciens diplômés ont aussi vu leur travail recevoir l’estime de leurs pairs et des professionnels ces dernières années :

 

-          Grérory Granados, lauréat Design Parade 2019, Grand prix du Jury et Prix du Public,

-          Cassandra Felgueiras, lauréate du concours Déclics jeunes Fondation de France 2019,

-          Zagros Mehrkian, lauréat 2018 du Start Point Prize,

-          Moussa Sarr, finaliste du Prix Meurice 2017 et pensionnaire 2018 de la Villa Médicis à Rome,

-          Floryan Varennes, Prix Eltsir pour l’art contemporain en 2015.

-          Adrien Porcu, 2e Prix du concours Brancusi en 2007,

 

 

Les partenaires institutionnels culturels, artistiques et environnementales

 

L’ESADTPM offre un parcours d’étude et de recherche enrichi grâce à ses différents partenaires.

-          Villa Noailles

-          Fondation Carmignac

-          Châteauvallon Le Liberté Scène Nationale

-          Kubilai Kahn Investigations

-          Metaxu

-          Musées de Toulon

-          Villa Tamaris Centre d’Art

-          Opéra TPM

-          Conservatoire TPM

-          Hôtel des Arts TPM

-          Le Port des Créateurs

-          L’Axolotl

-          Parc National de Port-Cros

 

Les partenaires de l’ESR :

-          Université de Toulon

-          Ingémédia

-          Camondo Méditerranée

-          Ecole de Tourcoing

-          CAUE Var

-          TVT Innovation

 

Les résultats

80 % des titulaires du DNSEP occupent un emploi permanent en lien avec leur formation.


95 % de taux de réussite moyen aux diplômes.


100 % des titulaires du DNA occupent un emploi dans les 2 ans qui suivent l’obtention du diplôme dont 80% dans un domaine directement lié à leur formation.

 

Les Ateliers des Beaux-Arts

 

L’Atelier des Beaux-Arts est le premier lieu civil consacré à l’enseignement artistique, créé en 1869 par un groupe de jeunes artistes toulonnais, et financé par la ville de Toulon. Ce lieu préfigure la future École Municipale des Beaux-Arts.

 

L’École Municipale des Beaux-Arts puis l’ESADTPM ont perpétué cet enseignement à destination d’un public adulte amateur ou d’un jeune public désirant s’initier aux arts visuels. Nous accueillons chaque année 250 personnes dans le cadre de ces pratiques.

 

Une évolution de l’offre est en cours et nous proposons des cours de peinture autour de la couleur ou des techniques, de reliure, de dessin de modèle vivant ou de dessin rapide, de gravure, de sérigraphie, de terre et de céramique, de photographie argentique et numérique, de travail du volume ou d’histoire de l’art. Des activités périscolaires destinées aux enfants de 7 à 17 ans sont proposées également chaque mercredi.

 

 

Un établissement public de coopération culturelle

Soutenue par la Métropole Toulon Provence Méditerranée, par le Conseil départemental du Var et par le Ministère de la Culture et de la Communication, l’école est devenue en janvier 2011 un Établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) sous le nom d’École Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée (ESADTPM).

Cette mutation statutaire a permis de mettre en œuvre le cadre juridique de l’autonomie administrative et pédagogique nécessaire aux formations délivrant des diplômes d’enseignement supérieur.

Le statut d’EPCC a également permis la constitution d’un système de gouvernance sous la forme d’un Conseil d’Administration élu et parallèlement d’un Conseil Scientifique et Pédagogique où sont débattues les orientations du cursus, les questions relatives à la vie étudiante et les travaux de la plateforme de recherche de l’école.

Ce dispositif renforce l’harmonisation de l’établissement avec le réseau national des Écoles Supérieures d’Art délivrant des diplômes identiques, ouvrant à ses étudiants des possibilités accrues de transfert en cours de cursus vers d’autres écoles supérieures d’art ou d’autres établissements d’enseignement supérieur ainsi que l’accès à des mobilités de formation à l’étranger auprès des établissements internationaux partenaires de l’école.